actualités

Bastien Baumet, euphonium

Né en 1988 à Pont-Saint-Esprit (Gard), Bastien débute son apprentissage musical à l’âge de 6 ans à Saint-Just-d’Ardèche (07) et à l’école de musique de Bollène (84) avant d’intégrer l’École Nationale de Musique de Nîmes dans la classe de Patrick Maurin où il obtient en 2003, une médaille d’or d’euphonium à l’unanimité avec les « félicitations du jury ». Puis, en 2005, il obtient ses diplômes de formation musicale ainsi qu’une médaille d’or d’euphonium à l’unanimité avec les « félicitations du jury » à l’École Nationale de Musique de Villeurbanne dans la classe de Christian Delange.

En 2006, à 17 ans, il est reçu premier nommé au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Philippe Fritsch et Jean-Luc Petitprez ainsi que dans la classe de musique de chambre de Jens Mc Manama. Bastien participe également aux masters classes de Steven Mead, Shoichiro Hokazono, Ivan Millhiet… En 2006, il est lauréat du Concours Européen pour Jeunes Solistes au Luxembourg.

D’autre part, il se produit en récital ou au sein de formations de musique de chambre et également en soliste avec orchestre d’harmonie, brass-band ou orchestre symphonique.

Bastien est Euphonium solo du Paris Brass-Band (Champion de France 2012, 2013, 2014) et membre du Prestige Brass Quartet (CD « Divertimento »).

Par ailleurs, depuis 2006, il est régulièrement sollicité par des formations telles l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre Philharmonique de l’Opéra de Marseille, l’Orchestre Philharmonique de Radio-France (tournée à Monte-Carlo et Londres), l’Orchestre de l’Opéra National de Paris, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse (tournée en Europe : Hamburg, Berlin, Bruxelles, Vienne, Modène, Budapest, Belgrade, Varsovie, Zagreb ; tournée en Asie : Osaka, Kyoto, Tokyo ; tournée en Amérique du Sud : Brésil, Argentine…), l’Orchestre national de Montpellier, l’Orchestre National de France, l’Orchestre de Bretagne, l’Orchestre National de Bordeaux-Aquitaine.

Ces expériences l’amènent à jouer dans des lieux prestigieux, comme les Chorégies d’Orange, la salle Pleyel (Paris), le Forum Garibaldi (Monte-Carlo), le Théatre du Chatelet (Paris), le Royal Albert Hall (Londres), le Laeiszhalle (Hambourg), le Konzerthaus (Vienne), le Musikverein (Vienne), le Kolarac Concert Halle (Belgrade), l’Opéra de Rennes, l’Opéra Bastille, la Philharmonie du Luxembourg, la salle Gaveau, le Corum de Montpellier, Concert Hall (Kyoto), Suntory Hall (Tokyo), Memorial Concert Hall (Taipei) et de travailler avec les plus grands chefs d’orchestre tel Jean-Claude Casadesus, Myung-Whun Chung, Tugan Sokhiev, Pinchas Steinberg, Pierre Boulez, Leonard Slatkin, Philippe Jordan, Vasily Petrenko, Mikko Franck.

Courant 2007, il est admis successivement sur concours au sein du pupitre d’euphonium de la Musique de la Flotte de Brest ainsi qu’au pupitre de saxhorn-basse à l’Orchestre de la Musique de l’Air et à l’Orchestre d’Harmonie des Gardiens de la Paix de la Préfecture de Police de Paris, poste qu’il occupe à ce jour.

En 2008, il remporte le 1er prix du concours international de Jeju en Corée du Sud, un des concours les plus prestigieux pour euphonium. En juin 2012, il gagne le prix de soliste à l’Open d’Amboise de Brass-band.

Bastien obtient un 1er prix au CNSMD de Paris mention Très Bien à l’unanimité du Jury en juin 2009 et est nommé professeur au Conservatoire du 13ème arrondissement en juillet 2011.

Depuis 2008, Bastien se produit régulièrement en soliste en France et à l’étranger, où il y donne également des master-classes.

En Janvier 2012 il sort son premier CD « Art of the Euphonium » chez Indesens.

En 2014, il sort son deuxième disque « Portraits » en duo avec Alexis Demailly.

Bastien est artiste Buffet-Crampon (Besson/Courtois), et joue l’Euphonium Besson Sovereign 967T.

Thomas Callaux trombone

Originaire de Diéval (Pas de Calais), Thomas Callaux prend ses premiers cours de piano à l’âge de sept ans. En 1997, il commence le trombone à l’école de musique de Marles-les-Mines avec Nicolas Lefebvre (trombone basse du Brass Band Nord Pas de Calais), puis poursuit ses études aux Conservatoires de Lille et de Paris dans les classes de Christian Bogaert et Jacques Mauger. Dans ces institutions, il étudie également le piano auprès d’Eric Pauwels, Marc Lys et Jean-Michel Dayez.

En septembre 2006, il est admis au CNSMD de Lyon dans la classe de trombone de Michel Becquet et commence, l’année suivante, l’étude de la sacqueboute, ancêtre du trombone, auprès de Daniel Lassalle. Il obtient son Master en 2011.

Durant sa scolarité au sein de cette grande institution culturelle, il remporte le quatrième prix du Concours international du Lions Club à Tampere (Finlande), ainsi que le deuxième prix du Concours international de la ville de Chieri (Italie).

Durant quatre ans, il a été trombone solo du Brass Band Nord Pas de Calais, (champion de France 2009, 2010 et 2011) avec lequel il se distingue en remportant le Prix de Soliste, en 2009, à l’Open de France de Brass Band à Amboise.

En 2013, il obtient un troisième Prix International du Concours de Jeju (Corée du Sud).

Thomas Callaux a collaboré avec quelques-uns des grands orchestres français : l’Orchestre de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre de l’Opéra de Marseille, l’Orchestre de l’Opéra de Rouen et celui de l’Opéra de Saint-Étienne, ainsi qu’avec des ensembles prestigieux tels que : Les Sacqueboutiers de Toulouse.

Il se produit également comme soliste lors de récitals avec orgue, orchestre de chambre, brass band.

Depuis décembre 2011, il est trombone solo de l’Opéra Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon.

Emotions en public, dirigé par Michel Quéval

Emotions en publicL’ORCHESTRE De CATALOGNE enregistre en public en 2003, sous la baguette de Michel QUEVAL au théâtre de Perpignan, la Moldau de SMETANA, les Préludes Symphoniques de LISZT, la SYmphonie du Nouveau Monde de DVORAK., enregistrement saluté par la critique et présenté sous le label ‘émotion en public’ par les autorités culturelles régionales sous le haut patronage de René KOERING en 2004.
En 2004, toujours sous la baguette du Maître fondateur de l’ORCHESTRE DE CATALOGNE Michel QUEVAL enreristre un programme de musique espagnole qui obtient à Paris le premier prix des enregistrements ‘chasseurs de son’ de Radio-France sous les micros de Marc BERDUGO.